Brèves de cuir.

Dans le monde des inventeurs de machines sexuelles amateurs

Jeudi 15 novembre 2018

Capture d’écran 2018-11-15 à 16.16.24Bienvenue chez les bricoleurs du dimanche qui redoublent d'ingéniosité pour atteindre l'orgasme et forment une véritable sous-culture méconnue aux USA. Enfin, hommage leur est rendu par le photographe Timothy Archibald. Poulies, moteurs et godes : étudiez bien leurs machines si vous voulez vous y mettre.

Capture d’écran 2018-11-15 à 16.05.11

Capture d’écran 2018-11-15 à 16.05.21

Capture d’écran 2018-11-15 à 16.05.46

Capture d’écran 2018-11-15 à 16.05.38

Capture d’écran 2018-11-15 à 16.07.17

0


Et si les Google Cars devenaient des maisons de passe mobiles ?

Mercredi 14 novembre 2018

Capture d’écran 2018-11-14 à 12.41.34Des chercheurs en tourisme (oui, ça existe) se sont penchés dans une récente étude sur l'impact dans le futur de l'arrivée des véhicules autonomes. Parmi leurs craintes pour l'avenir : qu'ils remplacent à terme les lupanars et les hôtels qui louent la chambre à l'heure, tournant sans cesse dans les métropoles.  En même temps, si ça pouvait protéger les travailleuses et travailleurs du sexe des dangers de la rue, ça serait un progrès appréciable.

0



Mais qu'est-ce donc ?

Lundi 12 novembre 2018

PREPUCE 1

Vous l'avez ? Ces charmants petits bâtonnets violets ne sont pas des Croustibat transgéniques, non point, non point. Il s'agit en fait de Mycobacterium Smegmatis Bacteria, bacteries qui composent ce que l'on nomme communément le "fromage de bite". 

Ces petites merveilles ont été prises en photo par l'artiste Steve Gschmeissner, qui pour 45 $ seulement, feront une décoration du meilleur goût dans votre salon : 

PREPUCE 2

Pour acquérir ces magnifiques tabeaux-fromage de bite, cliquez par .    

1

Avant Internet, quand les garçons cachaient leurs magazines de cul dans les bois

Lundi 12 novembre 2018

Capture d’écran 2018-11-12 à 11.29.27

Avant la découverte d'une source inépuisable de porno gratos, aka "Internet", les images polissonnes étaient une denrée rare, qu'on collectait et cachait, comme les hamsters qui stockent les graines dans leurs bajoues. Ils furent nombreux à cacher leur Playboy sous un arbre pour éviter de se faire choper par maman et, donc, à écumer les espaces verts pour se rincer l'oeil. A tel point que le phénomène a un nom aux US : le ''woods porn''. Avis aux téméraires chercheurs de trésors : des numéros vintage de Lui et d'Entrevue vous attendent peut-être dans le bosquet le plus proche. 

1