DGSE (demi gaule semi exploitable)

Est-ce la fin des scènes de cul dans les films ?

Vendredi 12 avril 2019

Capture d’écran 2019-04-12 à 10.47.17Le Guardian s'inquiète de la chute drastique du nombre de films classés "interdit aux moins de 18 ans" au Royaume Uni. En effet, d'une quinzaine de films par an jusqu'en 2016, il n'y a plus que deux long-métrages qui se battent en duel dans cette catégorie cette année : High Life de Claire Denis et Loro, le biopic sur Silvio Berlusconi. Rich Juzwiak, journaliste ciné et sexe pour Slate, lui, remarque avec tristesse que l'érotisme dans les thrillers, typique des années 90, s'est estompé depuis l'émergence du porno en ligne. Pour lui, le raisonnement d'une partie du public serait celui-ci : à quoi bon s'offrir une éphémère transgression des tabous au milieu d'un film quand on peut mater un gonzo bien crade en un glissement de doigt ? On irait donc vers une compartimentation, le sexe devenant le monopole du porno. La pression des studios, pour qui une classification "interdit aux moins de 18" est un suicide commercial, n'aide pas à inciter les réal' à prendre ce risque. De plus, l'après #MeToo à Hollywood, qui a fait émerger le métier de "coordinateur d'intimité", décourage semble-t-il certains producteurs, qui veulent évacuer tout contenu potentiellement "à problème". Seule bonne nouvelle, d'après l'article, la France reste la championne du monde de la discipline. Cockorico !

1


Introducing : la machine à extraire le sperme

Jeudi 11 avril 2019

extracteurdesperme

En Chine, une entreprise a créé une machine recréant les sensations d’une pénétration vaginale pour aider les hommes à recueillir leur sperme avant un test de fertilité. Problème : comme de nombreux internautes l'ont noté sur Twitter, l'objet fait carrément peur. Attention, les images ci-dessous risquent de heurter la sensibilités des plus jeunes et de réveiller l'angoisse de la castration qui sommeille en vous.

1


Quels pornos regardent les gens très religieux ?

Mercredi 10 avril 2019

pornoreligionvignette

La Bible dit ‘’soyez féconds, multipliez, remplissez la terre’’. Mais que se passe-t-il quand les croyant(e)s sont tout(e)s seul(e)s avec leur cierge et une boîte de Kleenex ? Une étude récente du site porno xHamster peut nous aider à répondre à cette question. On y apprend que 8.85% de leur base de consommateurs se décrivent comme “très croyant(e)s”. Ces gens sont plus souvent mariés que les autres, s’identifient en plus grand nombre comme hétérosexuels, et ont généralement moins de relations sexuelles (35% disaient faire l’amour “rarement ou jamais” et 14.5% “seulement quelque fois dans l’année”). Ils regardent plus de vidéos soft et produites et studios, et moins de contenu contraires à la morale religieuse (gay, bi, BDSM ou de gangbangs…) Jusqu’à là rien de très surprenant. Plus étonnant : ils dépensent beaucoup plus en cam et en réalité virtuelle. Bien qu’ils sont très peu portés sur les vidéos amateurs, ils sont aussi deux fois plus à mème de penser que le porno reflète la réalité - peut-être justement car ils ont moins de relations sexuelles avec lesquelles comparer. Père, pardonne-leur car ils ne savent pas de quoi ils parlent…

0

Génie des affaires : il a déposé le domaine Sex.com

Mercredi 10 avril 2019

Capture d’écran 2019-04-10 à 10.53.24En 1995, Stephen Cohen a l'idée de sa vie. Dépité que la police ait démantelé son club échangiste clandestin qu'il gérait dans sa résidence d'Orange County, le juriste cherche à se refaire tout en restant dans le domaine du coquin. Il renifle alors l'air du temps et sent que l'avenir sera cyber, comme on disait à l'époque. Il dépose le nom Sex.com, se doutant que ce nom simple et explicite deviendrait bientôt plus convoité que l'anneau unique. Et comme il avait raison : rien que par les recherches d'internautes paumés, son site, tout moisi par ailleurs, attire des millions de visiteurs. Entre 1995 et 2000, Stephen Cohen gagne plus de 100 millions de dollars, notamment en vendant des espaces publicitaires.

Capture d’écran 2019-04-10 à 11.06.24

Sauf que... Son empire serait basé sur une arnaque. Un certain Gary Kremen aurait déposé Sex.com en 1994, soit un an avant lui. Cohen aurait envoyé une fausse lettre à Network Solutions, entreprise d'hébergement web, provenant soit-disant de l'entreprise de Kremen, Online Classified, qui stipulait que ce dernier abandonnait le nom de domaine. En 2001, la justice condamne Cohen a payer des dédommagements dantesques (plus de 60 millions de dollars) à sa victime. Peine perdue, il s'est barré à Tijuana et refuse de payer jusqu'à aujourd'hui. Grâce à des montages financiers haute couture, personne n'a encore réussi à lui reprendre son pognon. Un vrai génie du mal.

0

Quand on pensait que les pets étaient de puissants aphrodisiaques

Mardi 09 avril 2019

ricketmortyvignette

Pour être heureux au lit, faut-il péter sous les draps ? Jusqu’au 18ème siècle, plusieurs recettes aphrodisiaques étaient basées sur les théories du célèbre médecin grec Galien. Ce vénérable bonhomme pensait que les érections étaient causées par du “vent” qui faisait gonfler le pénis, un peu comme s’il s’agissait d’un ballon de baudruche dégonflé. Par conséquent, tous les aliments qui vous donnaient des gaz étaient considérés comme particulièrement excitants. Vous reprendrez bien des flageolets ?

(Source)

0