troupleAni, n.m. : pluriel d’anus. Voir cunnus.

Bite de chair, expr. : phallus dont la taille au repos est comparable à la taille en érection, par opposition à la “bite de sang”, qui serait spectaculairement plus grande en érection qu’au repos. Enfin, c’est ce que je dirais si j’avais une “bite de sang” de 5 ml. Voir shower vs. grower.

Camel teub, expr. : masculin de “camel toe”, quand t’as vraiment un gromadaire.

Consangouinité, n.f. : effets pervers et indésirables dûs à la pénurie de lesbiennes dans certaines zones urbaines ou rurales, et incluant : endogamie, chaises musicales et chenilles sexuelles, rondes d’exs qui finissent toutes par avoir été ensemble, malformations diverses (prénoms et habits identiques, etc).

Coprolalie, n.f. : (du grec ancien κόπρος, « excréments», et λαλέω, « parler ») excitation sexuelle provoquée par l’utilisation de mots orduriers et scatologiques pendant que JE TE BAISE PETITE CHIENNE HEIN DIS-LE QUE T’AS HONTE D’ÊTRE UNE PETITE UNE SALOPE DIS-LE DIS-LE EMOJI POOP EMOJI POOP EMOJI POOOOOOOOOOOOOOOOP.

Cunnus, n.m. : singulier de cunni.

Incels, expr. : (pour “involontairement célibataires”) communauté d’individus reprochant violemment aux femmes ce qu’ils considèrent comme leur célibat “involontaire”.

Inconcubins, expr. : (pour “involontairement concubins”) communauté d’individus reprochant violemment à leur femme le fait qu’ils n’étaient pas volontaires pour ça et que ça commence à bien faire, déjà t’as voulu que je t’accompagne au Zara rue de Rennes je l’ai fait ou je l’ai pas fait bah si et en plus un samedi va te garer dans Paris et puis au début t’étais pas comme ça je sais pas c’était fun on baisait tout le temps t’avais même dit pourquoi pas un plan à trois et on en a jamais reparlé là ça fait un mois qu’on a pas baisé je sais que ça te saoule d’en parler mais il faut bien en parler à un moment donné pourquoi tu dis toujours que t’es crevée moi aussi je suis crevé je bosse et si on regardait moins Jane the Virgin sur Netflix aussi.

Libre-échangisme, expr. : libertinage entre amateurs d’Adam Smith et/ou “marcheurs”.

Manscara, n.m. : maquillage pour les hommes, les vraies.

Matrie, n.f. : v2 du mot “patrie”. Ex. : “père matrie”.

Manosphère, n.f. : fachosphère masculiniste dédiée aux fans de la “Mano”.

Monogamish, adj. : fait d’être mmmmmh, heu, kouazi fidèle.

Nullification, n.f. : modification corporelle extrême consistant à se faire entièrement tatouer le corps puis à se faire enlever chirurgicalement le sexe et parfois les mamelons, afin de gommer tout signe repérable d’identité sexuelle. Une fois transformés, les individus, souvent militant asexuels, s’intitulent eux-même nullos (un nom choisi par des Anglo-Saxons et non des Français, sans doute).

Packing, n.m. : pratique consistant, pour une lesbienne ou une personne trans, à arborer dans le slip un objet phallique donnant l’apparence d’un pénis. On dit ainsi qu’on “sort packée”, ou qu’on “met la main à la packée”.

Périclito, n.m. : clitoris délaissé, trop peu stimulé, et qui donc périclite.

Quadrouple, n.m. : couple à quatre.

Sexe vanille, expr. : sexualité plutôt “conventionnelle”, par opposition, par exemple, aux pratiques BDSM, et affectionnée par les gens dont le parfum de glace préféré est “missionnaire”.

Shower, n.m. : “bite de chair”, par opposition au grower, la “bite de sang”. Ex. : “The show must grow on”.

Trouple, n.m. : couple à trois.

Vingtouple, n.m. : couple avec les Gipsy Kings.