18BAB753-2661-40F1-9BE4-110DF36806EFFinie l'image de vilain petit canard du cinéma, l'industrie pornographique va désormais servir de modèle aux productions dites plus respectables. En effet, les procédures mises en place dans les années 90 aux USA pour gérer la transmission du sida dans la profession pourraient être adoptées par les autres équipes de tournages. Comme l'explique Reuters, c'est la pornstar Sharon Mitchell,  aujourd'hui à la tête de l'Adult Industry Medical Health Care Foundation, qui a mis au point un système de tests tous les 14 jours ainsi qu'une base de données qui informe les producteur sur qui est clean et qui ne peut pas travailler (sans rentrer dans la description des pathologies , qui relèvent bien sûr de la vie privée). Des échanges entre producteurs sont en cours pour que ce système soit transposé à la crise du Corona. A la page Q, on a toujours dit que le porn avait beaucoup  à nous apprendre.

8636B7D0-131E-4713-A8D9-EDA6308FE61B