Capture d’écran 2020-03-12 à 15.57.28

Le coronavirus risque de vider les bourses des boss de boîtes à partouzes - au sens propre. Cette semaine, le sexclub de LA Snctm a annoncé qu’il décalait une soirée orgie jusqu’à nouvel ordre à cause de la progression du COVID-19. L’OMS n’en parle pas et ça ne fera sans doute pas partie des annonces de Macron ce soir, mais les grosses fêtes du slip ne sont pas recommandées en période de pandémie. “Le coronavirus lui-même n'est pas une MST”, explique le Dr Muhammad Munir, expert ès maladies virales, dans le Gardian. "Mais vu qu'il y a un contact très étroit entre deux personnes pendant les rapports sexuels, le risque qu'une personne contracte le virus d'une autre personne infectée est de près de 100%”. Ce n’est pas seulement le sexe à plusieurs qui est en cause : les rapports avec des inconnus sont aussi déconseillés. L'idée de vivre une longue pénurie de cul vous déprime ? Au pire, vous pourrez toujours vous rabattre sur le corona porn...

Source du visuel : Motherboard