Capture d’écran 2020-01-14 à 15.35.38

D'après une étude polonaise publiée dans le journal Archives of Sexual Behaviour, les femmes aux seins majestueux attraperaient des rhumes plus graves que leurs consoeurs aux torses aérodynamiques et metteraient plus de temps à s'en remettre. C'est du moins ce qu'ont conclu les sexologues après une enquête par questionnaire auprès de 400 personnes. En effet, les femmes faisant un bonnet F ont déclaré subir leur rhume en moyenne 8,3 jours tandis que les bonnets A sont guéris en 3,8 jours en moyenne. Les cas d'infections respiratoires sont également plus fréquents dans cette catégorie de la population. L'hypothèse serait que la graisse stockée dans les seins produit un taux élevé de leptine, ce qui fragiliserait le système immunitaire. Alors on troque sa jalousie ou sa bave concupiscente pour un peu d'empathie, c'est la moindre des choses.