5702271060_5e15659a7d_bQu’est-ce qu’on ne ferait pas quand on est excité ? Un décolleté, un échange de regard, le souvenir de la nuit précédente, et hop, c’est reparti, on a chaud partout - la culotte en feu, le mât érigé. Alors qu’on pourrait prendre son pied en version tradi, on pense à des trucs fous-fous. On se sextexte des défis. En solo, on se voit s’enfiler le manche à balai, pénétrer le pain de campagne, on envisage un détournement de la brosse à dents électrique. « "Mon grand, mon Grand, oh donne-moi tout", implorait la bouteille de lait vide que je gardais cachée dans notre réduit à poubelle […] pour la rendre folle […] avec ma trique vaselinée » - ça, c’est Alexander, le personnage principal de Portnoy et son complexe de Philip Roth (à lire pour se marrer de ce genre de phases obsessionnelles). Dans ces moments d’explosion libidineuse, mais aussi quand on en vient aux soins quotidiens, il peut être bien d’avoir quelques garde-fous histoire de ne pas finir aux urgences, rouge de honte et la culotte à la main. 

Tu ne prendras pas ta queue pour une brosse à dents
Tartiner sa bite pour se créer un chaud et froid à coup de pâte mentholée : voilà, semble-t-il, un grand classique de la masturbation masculine chez les plus jeunes. Le dentifrice aurait par ailleurs la vertu d’agrandir le sexe, de le maintenir en érection – Jo Colgate plus fort qu’une tambouille de viagra gingembre. À moins d’avoir la peau en émail, il n’y a pas de raison de se tartiner le chibre de dentifrice. Possible que ça occasionne une sensation de changement de température, mais en vrai, ça pourrait bien se terminer par une grimace du genre « Merde, bordel, ça brûle, ce truc ! » (Également valable pour le baume du tigre, le Vicks Vaporub, le bain de bouche.) 

Tu « réchaufferas » les glaçons avant de jouer avec 
Ah, le jeu des glaçons ! On frissonne dans le contraste du froid givré et de la douceur de la chaude langue. Bon, ça c’est quand ça se passe bien et qu’on a pensé à sortir lesdits glaçons un peu avant de jouer. Particulièrement s’ils viennent d’un congélateur et pas d’un freezer de frigo. Parce qu’à – 18°C, le bloc de glace va se retrouver saisi au cœur des muqueuses de la miss, qui va le sentir passer – genre (refrain connu) « Merde, bordel, ça brûle, ce truc ! » Pour finir, la glace a un effet anesthésiant (tu sais, quand, môme, tu te gamellais et qu’on t’appliquait une poche de glace sur ton bobo), et donc contre-productif.
frozen
Tu ne transformeras pas ton vagin en rôti... 
Ail, persil, piment (!), thym… Au départ, l’idée de se farcir le minou de plantes part d’une bonne intention : prendre soin de soi par voie naturelle, ne pas se tartiner de produits mais faire confiance au savoir-faire ancestral de l’herboristerie. À ceci près que pour la plupart d’entre nous, personne ne l’a, ce savoir-faire. Et ce ne sont pas les trois pauvres conseils copiés-collés de site en site qui vont permettre de devenir un pro des herbes. Dit autrement, un vagin est un ensemble complexe de zones qui doivent être à l’équilibre pour être fonctionnelles (flore intestinale, lubrification). Introduire un végétal, c’est nécessairement prendre le risque de créer un Hiroshima à l’intérieur de soi. Pour rappel, une femme de 34 ans est décédée en 2018 en Argentine après s’être introduit du persil à des fins abortives dans un pays où l’avortement est interdit et sévèrement puni.

… ni ton anus en caverne d’Ali Baba 
Alors OK, tu as très envie de t’enfiler un truc par voie rectale mais tu n’as pas ton jouet préféré sous la main. Un scan rapide te permet d’envisager : un marqueur à tableau blanc, une bouteille de soda, une boule à neige, ton téléphone (« eh, en mode vibrant »).  Soyons clair : chacune de ces options est potentiellement dangereuse. Se faire plaisir avec un objet par voie anale implique qu’il y ait une extrémité évasée qui enraye une absorption de l’objet par le rectum. C’est pour ça qu’un plug anal a une forme conique. La littérature médicale est truffée de cas où l’extraction manuelle étant trop difficile on a recours à la chirurgie. Donc, mollo le trip vegan au lit. 
corps-etranger-rectum-aubergine-scanner-Dans tous les cas, une capote tu enfileras
On associe le port du préservatif aux MST. Mais si quand un minou est amateur de fruits et légumes, le mieux est encore d’enfiler une capote à l’élu.e. D’abord parce que ça évite le contact avec les pesticides. Ensuite parce que ça va considérablement limiter les lésions.