Capture d’écran 2019-03-12 à 16.14.13

Un article sur le site Dezeen nous éclaire sur la baisse drastique du nombre de modèles de vibros phalliques en interviewant des acteurs de la "sextech". Parmi les motifs évoqués : la recherche d'un design plus "efficace", la fin de la représentation hétéronormée du plaisir et la volonté de créer des objets de plaisirs plus discrets. Les sex toys en forme d'oeufs et de galets, eux, marchent beaucoup mieux. Le bon gros gode veineux va donc devenir une pièce de musée ou de collection.