Capture d’écran 2019-03-07 à 15.57.52Vous aimez autant la peinture surréaliste que les gang bangs, et vous ne savez pas comment concilier vos deux passions ? Brain a la solution pour vous : adonnez-vous au “clédalisme”. Cette pratique sexuelle, inventée par Dalí himself, tire son nom de Solange de Cléda, héroïne de son unique roman érotique Visages Cachés. En quoi cela consiste ? Oh rien de plus  simple : il suffit de convaincre une quinzaine de participants à se livrer à vos fantasmes sexuels selon une organisation méticuleusement préparée. Puis il faut réunir tout ce beau monde dans un lieu propice et les faire réaliser des séquences sexuelles dans un ordre prévu à l'avance pour que chaque scène s’apparente à un véritable tableau vivant. Comme le célèbre moustachu le dit lui-même : “La partouze se déroule toujours dans l'anarchie gélatineuse, alors que l'érotisme dalinien obéit à une organisation rigoureuse issue de mon délire, à une orchestration et une hiérarchisation des formes, des mouvements, des couleurs”. Bref, l’orgie est au clédalisme ce que Willy Denzey est à Justin Timberlake : la version cheap.

Le peintre organisait des séances de clédalisme dans des hôtels de luxe partout autour du globe. Il lui fallait parfois plusieurs années pour mener l’organisation. Il raconte que les préparatifs de ses sex parties l'excitaient plus que la réalisation. D’ailleurs, il lui arrivait d’annuler une session dalinienne au dernier moment juste parce que ça le ferait marrer. Salaud de riche.

dali

++ , Brain vous invite à une sauterie surréaliste le vendredi 15 mars. Au programme : pas de cul mais des tableaux vivants en guise de déco, des DJsets et un atelier de masques surréalistes. ILLUMINATIS JUST WANNA HAVE FUN.